Connection à plusieurs sur WARCAN



Echanger le plateau

Lorsque le plateau est crée, et que l'interface de jeu est apparu, le répertoire de WARCAN est dans l'état représenté à gauche. Le fichier mis en valeur "Game board n°1" sert de ticket d'entrée à toute personne.

Pour cela, vous devez le transmettre par un autre media aux joueurs. Actuellement, il n'y a pas de site interactif de WARCAN qui réunirait toutes les parties en cours, donc il faut passer par le mail.

Pour envoyer simplement, appuyer sur le bouton droit de votre souris sur cet élément, et glisser vers l'élémént "Envoyer vers...", dans le sous-menu qui apparaît alors, relachez votre bouton sur "Destinataire". Dans la fenêtre qui apparaît indiquer dans la rubrique "A:" l'ensemble des personnes que vous conviez à la partie, et cliquez sur "Envoyer".

Pour le récepteur d'un tel message, il faut que WARCAN soit installé pour qu'il puisse l'utiliser. Dans ce cas, il lui suffit d'ouvrir le message et de double-clicker sur le "Game board".


Ensemble sur le plateau

Sur la gauche est représentée la situation pour les deux joueurs, qui se voient l'un l'autre et vont devoir assurer leurs territoires respectifs voire s'éliminer.

Tout joueur dispose d'une unité "joker" qu'il peut faire apparaitre quand il veut en appuyant sur la touche "F1". Cela peut sauver d'une situation en perdition ou permettre de s'établir plus loin de la zone où tout les nouveaux connectés arrivent en premier lieu...


De la différence entre connaissance et service.

WARCAN est un jeu distribué. Il n'existe pas de "serveur" calculant l'ensemble de la situation pour le plateau et transmettant le résultat de son calcul aux autres joueurs.

"Chacun calcule pour soi" et ceci permet d'assurer que le temps de réponse du jeu ne dépend pas de l'état du réseau mais seulement de la charge locale de la machine.

Néanmoins, le fichier échangé pour entrer contient une seule adresse et en conséquence, il pourrait apparaître comme un serveur. Il n'en est rien. C'est une porte d'entrée et si le logiciel qui a généré le fichier d'échange est arrété, les autres joueurs le verront disparaître comme n'importe quel joueur. La conséquence est pour les joueurs extérieurs : il ne peuvent plus rentrer.

Cela permet de définir un cadre à la partie lorsque la porte est fermée, "il ne doit en rester qu'un"... ou "kill'em all'.

Pour que celui qui ouvre le jeu ne soit pas lésé, il lui suffit de lui même jouer sur une partie déclanchée par le "Game Board". Les deux instances vont manger de la CPU pendant la période d'ouverture de la porte, mais une fois la porte fermée, il sera à égalité avec les autres. Le désavantage est à comparer à l'avantage de pouvoir commencer à se développer avant l'arrivée des autres joueurs...





































































	

© 2003, Pierre Gradit.